CADES asbl

CADES dans l’émission de RTL-TVi “C’est pas tous les jours dimanche”

Vous trouverez ci-dessous notre réaction après l’émission de RTL-TVi “C’est pas tous les jours dimanche”.

Nous sommes profondément désolés pour les futurs riverains de la future ligne à très haute tension du Hainaut.

Bonjour Madame Timmermans,

Je pense que je ne vous surprendrai pas en vous disant que j’ai été profondément déçu par la manière dont ce débat a été mené ; j’imagine que vous devez l’être vous aussi.J’avais des choses très importantes à exprimer de manière rigoureuse et scientifique. Notamment les éléments de preuve émanant d’une multitude d’études, ainsi que les conclusions d’organismes prestigieux comme, entre de nombreux autres, l’Institut scientifique de santé publique.

Elia n’était pas présent, mais largement représenté par Damien Ernst qui a brillé par sa malhonnêteté intellectuelle. C’est une honte pour un pseudo-scientifique ! Cet homme est un criminel en puissance car il a avancé des chiffres (100 microteslas) qui n’intéressent que les effets thermiques à très court terme, alors que le véritable danger réside dans les effets chroniques à très long terme pour des champs supérieurs à 0,3 à 0,4 microteslas, ce qui est systématiquement le cas sous les lignes. A cause de ces propos rassurants (manifestement à la solde d’Elia, le conflit d’intérêt ne fait pas l’ombre d’un doute), la population ou la future population de riverains manque d’informations pertinentes et va se rassurer dans une fausse impression de sécurité.

L’asbl Cades se tient à la disposition de tous les futurs riverains qui souhaitent se prémunir contre de futurs risques, notamment en leur transmettant les conclusions du jugement de la troisième chambre civile du tribunal de première instance d’Arlon, par le juge de Rémont (R.G.08/759/A).

Le juge s’étend longuement et de manière circonstanciée sur la faute d’imprudence commise par Elia, en s’abstenant de déplacer la ligne à une distance suffisante des habitations ou de l’enfouir à une profondeur suffisante à l’endroit adéquat.

Le juge balaie également les arguments financiers : “même face à ces coûts en tant que tels, il faut opposer et mettre en balance la santé d’autrui -ne mettant même en péril qu’un nombre fort limité de personnes – qui est un bien supérieur auquel n’équivaut pas l’économie de l’engagement financier d’un déplacement ou enfouissement et ses conséquences éventuelles…”

et plus loin : ” il n’est pas du tout certain que l’exposition à long terme aux champs électromagnétiques provenant de la ligne à très haute tension est inoffensive, mais au contraire, que, du fait de cette exposition à long terme, la crainte d’un risque incertain de maladies graves, voire de mortalité , peut être qualifiée de sérieuse et raisonnable”.

Pour terminer sur une note positive, nous vous informons que nous sommes prêts à participer à un éventuel nouveau et véritable débat, s’il nous est permis de nous exprimer et de rétorquer aux affirmations relevant de la malhonnêteté intellectuelle.

Par honnêteté, nous vous informons que ce texte sera publié sur la page Facebook de notre asbl ainsi que sur celle de l’émission.

Bien cordialement,

André Galhaut